News et dossiers en cours

L’ATE, Pro Natura et le WWF ont déposé une opposition contre la liaison Birch-
Luggiwil, mise à l’enquête par la Confédération. Les trois associations
considèrent que ce projet viole les principes de coordination et de précaution,
pourtant essentiels en droit de l’environnement. En effet, la liaison Birch-Luggiwil
est la première étape du projet de contournement de Guin rendant nécessaire une étude sur l’impact de la totalité du projet sur l’environnement et le trafic motorisé dans le secteur. En plus de cela, le tracé mis à l'enquête porte des atteintes non négligeables à la protection de la faune sauvage et du paysage.

L’ATE soutient la politique foncière active, favorable au développement de l’emploi dans notre canton. Mais, celle-ci doit favoriser les entreprises à fortes prenant des mesures positives pour l’environnement et une mobilité d’avenir. L’implantation d’une halle de stockage pour IKEA ne remplirait de toute évidence pas ces conditions.

La décision d’abandonner la construction d’une halle de stockage pour IKEA à Avenches semble conduire à l’éventualité d’un déplacement du projet à Saint-Aubin, où le canton de Fribourg à récemment acquis les terrains de l’entreprise Elanco. L’ATE regretterait que cette option se concrétise et n’hésitera pas à agir, si nécessaire.

L'ATE s'oppose à l'extension de la zone gravière, à la création d'une décharge et à la construction d'une nouvelle route d'accès.

La Commune de Guin a mis à l'enquête un projet d'extension de la zone gravière et de création d'une décharge au Lengi Weid qui comprend la construction d'une nouvelle route d'accès. L'ATE, section Fribourg a déposé une opposition qui se base principalement sur les risques et les nuisances liés à l'augmentation du trafic des poids lourds.
L'ATE section Fribourg regrette en particuliers le manque, dans le dossier mis à l'enquête, d'analyses sérieuses et approfondies des nuisances et des risques liés à l'augmentation du trafic des poids lourds induit par ce projet dans le village de Guin (entre 40 et 200 camions par jour).

Etant donné des valeurs pour l'Av. du Général-Guisan qui dépassent de 12% le maximum autorisé et ne respectent donc pas les conditions fixées par le PDpT, établi par les communes de Fribourg et de Granges-Paccot et approuvé par l'État de Fribourg. L'ATE, section Fribourg, demande par courrier du 30 décembre 2016 au département en charge, d'effectuer des comptages complémentaires à tous les endroits concernés d'ici 6 mois, à savoir au plus tard en juin 2017.

Si ces nouvelles mesures ne s'avéraient pas satisfaisantes, à savoir ne permettaient pas de faire respecter le PDpT, l'ATE demandera la mise en place de mesures complémentaires (zone 30, priorité aux cycles au niveau de l'intersection avec le ch. du Nord, etc.)